buyButton

Les temps d'une vie

roman

Les temps d'une vie

Les temps d'une vie

Une histoire surprenante qui mène Alexandre depuis la Nouvelle-Écosse jusqu’à Montréal au cours de l’été 1967, l’année de l’exposition universelle. Il était pourtant impossible que ce protagoniste puisse s’y trouver !

Extrait:

Tout jusqu’ici était presque trop beau pour être vrai. Tout au plus Alexandre s’était-il interrogé sur le côté kitsch de l’intérieur de la maison qui ressemblait décidément à un musée consacré aux publicités ciblant la ménagère des années 50-60. Tout était cohérent, aucun signe de modernité électronique standard du début du XXIe siècle. Pas de TV écran plat, pas d’ordinateur, aucun iPad négligemment posé sur le coin d’un meuble, le seul appareil électronique étant une vieille radio, qu’il supposa de collection, et puis il y avait les électroménagers vintage aux dimensions imposantes et aux formes arrondies. Non, il n’y avait rien de moderne en apparence du moins et c’était reposant. Il remarqua une vieille horloge en Formica semblant pourtant neuve, mais dont la vue lui rappela immédiatement des souvenirs d’enfance chez ses parents. Il retrouva même le côté apaisant du tic-tac d’une horloge analogique, métronome dont il avait presque oublié l’effet hypnotisant, les horloges devenues digitales étant désespérément muettes.

Il était très loin d’imaginer ce qu’il se passait vraiment. Était-ce simplement un rêve ? Sa vie venait-elle de basculer à jamais ?

Acheter

Canada

Imprimé poche (10.9x17.4 cm) Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Imprimé (6x9 in / 15.24x22.86 cm) acheter

Ebook (Kindle/Amazon) acheter

Ebook (kobo) acheter

Ebook (Fnac) acheter

Itunes/Ibooks.Apple acheter

France

Imprimé poche (10.9x17.4 cm) Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Imprimé (6x9 in / 15.24x22.86 cm) acheter

Ebook (Kindle/Amazon) acheter

Ebook (kobo) acheter

Ebook (Fnac) acheter

Itunes/Ibooks.Apple acheter

1967, Montréal, Nouvelle-Écosse, voyage temporel, histoire d´amour, contemporain, critique société, érotisme

Auteur: Philippe Faribault